Poesies

SpleenAmitiéAmourMes favorisPhilosophie de vieSociétéNatureÉrotiquesInclassable...

Déception virtuelle

Il y a des déceptions qui font mal, après avoir tant donné... virtuel ou réel; parfois la frontière est fine...

 

Il y a dans la vie des petits riens qui font de grands tout,
Un minuscule « je ne sais quoi » qui laisse un énorme trou,
Cette accumulation qui fait que la coupe risque de déborder,
Il y a des déceptions qui font mal, après avoir tant donné.

Au fil des mois, parfois même des années,
On découvre cette nouvelle face cachée,
Après avoir semé toutes ses espérances
Pensant avoir créé un cercle de confiance,
Une zone de sécurité, identifié les interdits,
On remet en doute tout ce qu'on a accompli,
De peur d'avoir été biaisé par une autre réalité
Que celle qu'on aurait bien aimé imaginer.

Une fausse note qui perturbe la symphonie,
Additionnée au manque de clarté qui nuit,
Et peu à peu s'ébranlent les fondations
De la confiance, de l'amitié et la passion.
Égrainant le passé, au fil des heures,
Le doute s'installe, destructeur,
Prêt à remettre tout en question :
Et si ce virtuel n'était qu'illusion ?

En prenant cette décision d'être toujours là pour toi,
J'ai dû transformer ce que j'avais de plus beau en moi,
Sacrifié en partie ma passion, bâillonné mes émotions,
Sur l'autel de l'intégrité, j'ai dû m'agenouiller devant la raison.
Comme unique solution j'ai imaginé l'amitié face à l'amour,
Convaincu du bien-fondé de cette décision sans recours?
Il aurait été tellement plus simple et moins douloureux
De partir comme un lâche ou fuir comme un peureux.

Plusieurs fois, je me suis brûlé les ailes,
Dans ces ciels chargés d'azur irréels,
Occultant les nuages noirs de ma vision
Pour m'écraser de douleurs en déceptions.
Optimiste, j'ai donné sans compter, pardonné sans haine,
Persuadé des qualités cachées dans la nature humaine
Misant sur la bonne foi qui est notre unique signature
Pour la réussite ou l'échec d'une relation de droiture.

Mais en temps de crise, j'en ai marre des chèques en bois,
Marre des lamentations qui font de moi leur proie,
Marre des vérités ronflantes, des histoires à dormir debout,
Marre de m'éveiller de ce doux sommeil et de tomber à genou.
Marre des mensonges qui brisent ma crédulité en éclat,
Marre de voir s'évaporer mes derniers espoirs aux abois
Marre encore d'avoir été abusé dans ma simple bonté
Marre enfin d'apprendre que ça fait mal de trop donner.

J'ignore où me mènera ce chemin de croix,
Guérir ou laisser mourir est une question de choix,
Succomberai-je à ces multiples blessures ?
Apporteras-tu les soins à ces meurtrissures ?

Je sais simplement que ce sera différent demain
Je ne suivrai plus si aveuglement ton destin
Mais le mien... par amour pour moi,
Je serai réaliste dans mon monde de foi et lois.

Titre : Déception virtuelle
Catégorie : Lettres ouvertes
Date de publication : 18 mars 2010

News

Création du site de Semeur d'Amour
Après plus de deux années d'écriture "à temps perdu", je suis prêt à partager sur un site dédié le tra...
Notre actualité poétique et musicale
Voici notre actualité créative au quotidien, le pas en avant, les deux pas en arrière... "Nos amis, nos amours, nos emmerdes" en quelque...
Equipes

Piano : Sébastien Damiani


 


Paroles : Semeur d'Amour

Les dernieres poesies

Transparence
L’iceberg s’est retourné dans l’eau à moitié pleine Dans un fracas de glace, le miroir de moi-même En toute la t...
L'éveil des sens
Regarde la douleur, cette ennemie passée Noyée dans l’océan de tes peurs, de nos larmes Engloutie dans l’abysse épilo...
Faire l'amour au plus prêt de la vérité
  Partons à la découverte de ce monde inexpliqué Paradis lointain que deux êtres veulent explorer Dans l’Amour originel...
My funny Valentine...
Et cette rose là, Que je ne t’offrirai pas, ne fanera jamais Car baignée dans le sans, les larmes d’un jardinier Qui ne connait ni ...
Tatouée sur ma peau
  Ma peau buvard s’imprègne Quintessence de vie qui vient puiser sa source à l’encre de mon âme. Peu à peu ell...

Mes decouvertes

Les images de ma passion (En acrostiche)
Je voyage avec mon pinceau à la porte ouverte de ton corpsAdoucissant les contours, raffinés aux couleurs arc-en-cielInspirer d’un reflet...
Le jardinier des coeurs
Il est un jardinier qui cultive les motsChaque fleur est une lettre où s’agrippe une rimeEn formant un poème à l’ardeur cres...
Le paradis existe , puisque l?enfer est là
Du béton de partout engéôle l’espoir ,Des rêves placardés un peu sur tous les mursClandestins refoulés , recrac...
Je te sens
Je vous sensDans chaque souffle qui effleure mon pas lesteJe vous sens dans mes vers, à chacun de mes gestesTel un ouragan qui tambourine à ma ...
Ivresse d'Amour
Je veux t’enivrer de mon corps mon amour De mes effleurements envoûter tes pourtoursJe veux te faire sombrer à l’ivresse de mes main...