Poesies

SpleenAmitiéAmourMes favorisPhilosophie de vieSociétéNatureÉrotiquesInclassable...

Cet Hérault que j'aime

Petit hymne amoureux pour cette région qui m'a accueilli voilà 11 ans déjà...
Un pays que j'aime probablement autant que les "vrais" Héraultais

 

Pays de cocagne aux portes des Cévennes,
Territoire d'authenticité, ceinture verte Montpelliéraine,
A quelques encablures de la Mer, perdu dans les causses,
Tu es ma terre promise, mon nouveau sacerdoce.
Je t'ai choisi parmi 5 continents, 10 pays, 20 régions,
Pour fonder ma famille et cultiver mes passions.
Après avoir beaucoup voyagé, tu es ce pays qui m'a adopté
Et si pour les locaux, je serai toujours un étranger
Pour toi, je suis déjà un de tes enfants heureux
Qui par amour t'admire, te découvre et te promeut.
En cette terre d'accueil aux saveurs sucrées salées
J'ai posé mes valises face à ces paysages grandioses,
Pour y trouver mon équilibre et rentrer en symbiose
Avec cette nature omniprésente et ces vestiges du passé.
Je vis au pied de mille grottes et de cirques démesurés,
Gradins d'un théâtre naturel de titans ou empreintes de météorite,
Voyageur au centre d'une terre de concrétions et des stalactites,
Pèlerin des cathédrales souterraines, je me recueille émerveillé.
Dans cette nature encore préservée, vous croiserez si vous êtes sages
Des sangliers aussi nombreux que les habitants de nos villages,
Qui saccagent nos jardins en faisant un festin de racines
Ou déterrent les trésors de ces chênes truffiers qui fascinent
Marcassins et parents se goinfrent sous les mûriers en fleurs
Avant de disparaître dans nos garrigues à l'arrivée des artilleurs.
Avec un peu de chance, vous rencontrerez mon renard apprivoisé,
Dans ce cas, patience... il aura sûrement un message à vous livrer.
Les hérons sur le bord de l'Hérault concurrence les loutres des rivières
Dans cette pêche aux truites qu'on aime voir dans nos eaux claires
Ou au fond de nos panières... mais la truite est rusée, on l'imagine devin,
comme l'Aigle de Bonelli qui voltige sur les ruines de St Guilhem *.
Nos rivières nous offrent la joie, les rires et la fraîcheur
Dans ces journées d'été marquées par cette chaleur
Les cigales chantent leur hymne à la détente
Et l'on plonge en apnée de dilettante.
Annonçant la fin de l'été providence, les vendanges et la transhumance,
Où l'on croise vendangeurs et brebis sur le bord des vignes et des sentiers,
Moment idéal pour déguster un Pic St Loup ou un muscat passerillé
Accompagné d'un foie gras : mélange divin puisé d'une corne d'abondance.
A chaque saison, ses produits du terroir ; à chaque région, sa cuisine traditionnelle :
J'aime faire découvrir aux enfants le berger et son troupeau de chèvres du Rove,
Qui transformera leur bon lait en pélardons avant qu'elles ne se sauvent ;
Ou cueillir nos oignons des Cévennes sur ces terrasses inaccessibles et intemporelles.
Puis vient l'ouverture de la chasse... aux images : toujours prêt à dégainer
Et shooter mes clichés aux mille et unes palettes de couleurs
quand les châtaigniers délaissent leur manteau ou éclosent les fleurs.
Spectateur d'un combat millénaire entre homme et nature préservée,
On part en quête des kilos de cèpes dans nos sous-bois cachés
Espérant découvrir l'emplacement des girolliers au secret bien gardé.
J'aime ces bâtisses, mas et châteaux centenaires
Dominants ces paysages sauvages et austères,
Et respecte le courage et la persévérance de ces hommes
Qui ont dompté ces garrigues où le thym et la lavande embaument,
Ces kilomètres de murets en pierres sèches, 1 à 1 posées,
Ces sentiers sinueux et ces routes aux reliefs accidentés.
Dans ce monde de passions et de sports automobiles,
On enterre chaque jour un enfant que la vitesse obnubile,
Puis on oublie quand vient le Rallye des Cévennes,
Où un pays tout entier s'embrase et se déchaîne
Quand ces dragons de métal crachent leurs flammes
Et rugissent dans les tours, c'est la crème des pilotes qu'on acclame.
Paradis des sports de pleine nature ou petit coin de paradis tout court,
Tu recèles mille merveilles et cent surprises qui valent le détour,
Tu es mon Hérault aux paysages rêvés et je t'aime,
Mon pays de cocagne aux portes des Cévennes.

Titre : Cet Hérault que j’aime
Catégorie : Poèmes par thèmes
Date de publication : 13 décembre 2009

News

Création du site de Semeur d'Amour
Après plus de deux années d'écriture "à temps perdu", je suis prêt à partager sur un site dédié le tra...
Notre actualité poétique et musicale
Voici notre actualité créative au quotidien, le pas en avant, les deux pas en arrière... "Nos amis, nos amours, nos emmerdes" en quelque...
Equipes

Piano : Sébastien Damiani


 


Paroles : Semeur d'Amour

Les dernieres poesies

Transparence
L’iceberg s’est retourné dans l’eau à moitié pleine Dans un fracas de glace, le miroir de moi-même En toute la t...
L'éveil des sens
Regarde la douleur, cette ennemie passée Noyée dans l’océan de tes peurs, de nos larmes Engloutie dans l’abysse épilo...
Faire l'amour au plus prêt de la vérité
  Partons à la découverte de ce monde inexpliqué Paradis lointain que deux êtres veulent explorer Dans l’Amour originel...
My funny Valentine...
Et cette rose là, Que je ne t’offrirai pas, ne fanera jamais Car baignée dans le sans, les larmes d’un jardinier Qui ne connait ni ...
Tatouée sur ma peau
  Ma peau buvard s’imprègne Quintessence de vie qui vient puiser sa source à l’encre de mon âme. Peu à peu ell...

Mes decouvertes

Les images de ma passion (En acrostiche)
Je voyage avec mon pinceau à la porte ouverte de ton corpsAdoucissant les contours, raffinés aux couleurs arc-en-cielInspirer d’un reflet...
Le jardinier des coeurs
Il est un jardinier qui cultive les motsChaque fleur est une lettre où s’agrippe une rimeEn formant un poème à l’ardeur cres...
Le paradis existe , puisque l?enfer est là
Du béton de partout engéôle l’espoir ,Des rêves placardés un peu sur tous les mursClandestins refoulés , recrac...
Je te sens
Je vous sensDans chaque souffle qui effleure mon pas lesteJe vous sens dans mes vers, à chacun de mes gestesTel un ouragan qui tambourine à ma ...
Ivresse d'Amour
Je veux t’enivrer de mon corps mon amour De mes effleurements envoûter tes pourtoursJe veux te faire sombrer à l’ivresse de mes main...